Merci de privilégier les groupes des autorités & les criminels merci.
Nouvelle intrigue, en groupe ou à deux, ou dans le rp commun ICI

Partagez|

CHASE&AMY - Maybe you can save me, after all.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


AGE : 26 Ans

AGE : 31
DC : Patrick & leo & espe
CRÉDITS : Goldcrest.& javajunkiie.
MESSAGES : 945
ICI DEPUIS LE : 19/02/2013
POINTS : 52


Voir le profil de l'utilisateur http://losecontrol.1fr1.net/f61-appartement-de-maxim-amy



MessageSujet: CHASE&AMY - Maybe you can save me, after all. Dim 28 Avr - 14:30



Maybe you can save me


Personne. Pas un chat. On frère est à son « boulot ». Lance parti, Luka bien trop occupé à mener sa vie de front, et je reste là, pensant que ma vie est à un point de non retour. Je suis consciente que je dramatise. Mais chez moi la solitude est une sensation que je hais. J’ai l’impression de ne pas avoir droit à tout ça. Le type qui n’attend que tes bras contre lui. Le baiser du matin celui du soir. L’amour. Serais-je privée de tout ça ? Aurais-je été punie par une façon ou une autre ? Serais-je maudite. Ou pire. Insupportable. Je sais que je peux être chiante, mais on l’est tous un peu non ? Et je sais faire des efforts. Quand ça vaut la peine. Je prends mes clés, enfourne ma moto et fonce droit vers là où je me sens si bien. Sur le bord d’une falaise où j’ai rencontré Lance. Je dois être masochiste. Mais c’est là où je lui ai dis je t’aime la première fois. J’arrive vite. Je poste la moto et monte. Je me place, assise sur le bord et regarde l’eau en dessous. Ce n’est pas si haut, mais suffisamment pour penser noyade rapide. J’observe autour de moi. Mes larmes viennent et semblent ne pas vouloir se tarir. Se tariront elles un jour après tout ? Je m’allonge sur le bord et imagine ce que ma vie pourrait devenir. Je me rappelle des moments avec Luka. De la première fois où nos lèvres se sont rejointes.. De tout ce qui a pu être joyeux dans ma vie. Mes larmes redoublent. Je finis par me poster debout sur le bord. Il serait si facile de sauter. De ne plus penser, de juste « ended ». Je saute tous mes problèmes disparaissent. Mais comme on ne peut jamais être tranquille à Rio j’entends une vois derrière moi. Je sursaute et manque de tomber avant d’avoir décidé si ce serait le moyen le plus sur de « move on ». Il me retient par le bras. Je me retourne. Des marques se trouvent sur son avant bras. Il le retire. « Si tu penses que je vais descendre tu rêves. » Que je lui assène. Si si je veux rester là, à pleurer de façon pathétique et à envisager de tout finir aujourd’hui. D’effacer un pan de l’histoire, de prétendre qu’Amy Calloway n’ait jamais existée. Mais tant que l’autre est là, je ne serais pas tranquille. « Tu vas me regarder avec ton air de merlan frit longtemps ? Qu’est ce que fout le ptit chien de Tassarov dans le coin hein ? » Oh oui je sais qui il est. Je connais la plupart des criminels du coin. Après tout, j’ai grandi et murit dans une ville qui en est infestée. Je me marre tout en pleurant. Il s’est perdu ? On dit que la police lui a fait sa fête et qu’il n’a pas dit un mot. Ces marques seraient elles le fait de certains policiers trop entreprenants ? Ce ne serait pas la première fois vu ce que fait en ce moment la police face à une criminalité grandissante. Je finis par sourire. « T’inquiète pas, je n’ai aucune affiliation avec la police. Et puis qui ignore encore qui tues après tout, Tassarov est connu. Et pas pour sa bienveillance en passant.. Tu arrives dormir la nuit en sachant ce que ton boss fait de ses journées ? » Curieuse ? Moi ? Au moins, pour une fois depuis deux mois, je ne pense pas à ma non existence. Et puis en plus, je peux aisément mater le canon qui se trouve devant moi car les rumeurs sur lui ne sont pas seulement qu’il bosse pour Tassarov, mais surtout, qu’il est sexy like hell. Je confirme.


_________________
You know i love you right
ous n'étions pas fait l'un pour l'autre, nous n'aurions jamais du nous trouver, mais tu es le seul auquel je pense, le matin avant de me lever, le soir avant de me coucher, et le seul à qui je penserais au crépuscule de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité





MessageSujet: Re: CHASE&AMY - Maybe you can save me, after all. Dim 28 Avr - 22:29

Prendre l'air, voilà ce dont il avait besoin. Ce jour-là, il avait tenté de retrouver la trace de sa femme, et surtout de leur fils. Parce que ça faisait deux ans qu'il n'avait pas eu de leur nouvelle. Encore qu'Emely avait fait son choix. Elle l'avait quitté dans la nuit, lâchement, en ne laissant qu'un foutu mot. Mais elle avait emporté Simon avec elle, et ça, il ne l'avait pas digéré. Elle s'était carapaté avec leur fils, ne lui donnant pas la moindre nouvelle. Elle aurait au moins pu envoyer une photo depuis tout ce temps. Et une demande de divorce aussi, parce que techniquement, ils étaient toujours mariés. M'enfin bref. Tout ça pour dire qu'il avait tenté de retrouver la trace de sa femme pour retrouver Simon, parce que son fils lui manquait horriblement. Et cela n'avait rien donné de concret. Tout comme les gens responsables de la mort de ses parents, et de celle d'Ivan Tassarov. Aucune piste sérieuse à propos de... quoi que ce soit. De quoi motiver les troupes, pour sûr... C'était donc pour cette raison que le jeune homme se trouvait à la falaise ce jour-là. Lorsqu'il aperçu une silhouette debout bien trop près du bord, son sang ne fit qu'un tour. Ah non, ça suffisait les dramas ! Il n'allait tout de même pas assister à un suicide ! Non, hors de question. « Vous comptez vraiment sauter ? » lâcha-t-il sans penser que la demoiselle -parce que oui c'était une demoiselle- pourrait s'effrayer et manquer par inadvertance de tomber. Heureusement que Chase avait de bons réflexes. Il la saisit aussitôt par la bras afin de l'empêcher de basculer dans le vide. Jusqu'à ce que le regard de la demoiselle se posa sur son avant-bras, avant-bras qu'il retira aussitôt après qu'elle ait retrouvé son équilibre. « Si tu penses que je vais descendre tu rêves. » CJ ne put s'empêcher de se demander ce qui poussait cette belle demoiselle à se retrouver ici, au bord d'une falaise, prête à sauter. A quel point était-elle brisée ? « Dans ce cas, c'est moi qui monte. » Il ne tarda pas à joindre le geste à la parole et se tint debout à côté de la brunette tout en la regardant. « Tu vas me regarder avec ton air de merlan frit longtemps ? Qu’est ce que fout le ptit chien de Tassarov dans le coin hein ? » Un léger sourire se dessina sur son visage suite au culot de la demoiselle. Quelle répartie ! « Et pourquoi pas ? Après tout, j'ai une magnifique vue devant les yeux. » répliqua-t-il toujours en souriant, juste avant de regarder le vide sous ses pieds. « Le petit chien a décidé de faire une promenade. Mais il a eu une drôle d'idée en venant se percher ici. » Parce que mine de rien c'était assez haut. Trop à son goût en tout cas. Il détourna rapidement le regard et plongea à nouveau ses yeux dans ceux de la jeune femme. « Et si tu me disais comment tu t'appelles hein ? Parce que tu sais peut-être qui je suis, mais c'est pas réciproque malheureusement. » Etait-ce une bonne chose qu'elle sache qu'il il était ? Il n'en était pas tout à fait certain. Encore que ce n'était pas surprenant non plus, ceci dit. « T’inquiète pas, je n’ai aucune affiliation avec la police. Et puis qui ignore encore qui tu es après tout, Tassarov est connu. Et pas pour sa bienveillance en passant.. Tu arrives dormir la nuit en sachant ce que ton boss fait de ses journées ? » Un sourire en coin s'afficha sur le visage de Chase à la fin de la réplique de la demoiselle. Il haussa les épaules avant de lui répondre. « Touché, 1-0. Ceci dit, je dors apparemment mieux que toi. Qu'est-ce qui peut bien pousser une jeune femme aussi jolie que toi à se percher là-haut et à vouloir sauter, hein ? » Bon, d'accord, on avait déjà fait mieux comme entrée en matière, mais bon. Ce qui était fait était fait de toute façon. Ne restait plus qu'à espérer qu'elle ne décide pas de sauter. Ouais, il n'était pas franchement convainquant, mais jusqu'ici il n'avait pas franchement sauvé de vie. En fait, il s'était contenté de garder en vie celui qu'il considérait comme son frère, et d'éliminer ceux qui se mettaient en travers de son chemin. Le concept de sauvetage était tout de même nouveau pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


AGE : 26 Ans

AGE : 31
DC : Patrick & leo & espe
CRÉDITS : Goldcrest.& javajunkiie.
MESSAGES : 945
ICI DEPUIS LE : 19/02/2013
POINTS : 52


Voir le profil de l'utilisateur http://losecontrol.1fr1.net/f61-appartement-de-maxim-amy



MessageSujet: Re: CHASE&AMY - Maybe you can save me, after all. Dim 28 Avr - 22:48

Le mec était stupide. Je ne voyais que ça. Et puis il ne me parlait vraiment pas comme il faut d’abord ! Me croyait-il naïve et immature ? Bon pour ce dernier je pouvais l’être. Quand je me décidais. Je le regarde, manque de me gaufrer et fronce les sourcils. « Non je prends l’air. Au bord d’une falaise Abruti.. » Son contact me fit un bien étrange sentiment. Faut dire qu’après le départ de Lance j’étais devenue une véritable éponge. Et voilà qu’il décidait de monter à son tour. Ce mec était frappa dingue. Mais tremblante je pris sa main, sans vraiment le vouloir et la serrait à lui broyer. « Définitivement stupide je vois. On saute à deux aussi ? » » Il me sourit. Je vais lui faire bouffer ce sourire à cet idiot ça c’est sur ! Il avait de la répartie. Je pouvais lui accorder ça. Ca faisait plaisir d’entendre ça. Parce que oui tout allait changer pour moi. Le départ de Lance n’était pas la seule raison de me faire sombrer. Plutôt ce qu’il avait laissé en moi. J’étais enceinte. De lui. Dur de faire face à ma future vie de mère célibataire. Un petit être grossissait en moi. Et il m’était impossible d’envisager ça sereinement. Déjà que mes hormones faisait nt de moi un véritable pantin submergée par toutes sortes d’émotions. Je n’étais pas prête à être mère. Ni maintenant ni jamais. Vous me voyez gérer un enfant ? Il aurait quoi dans la vie ? Un départ pourri, une mère complètement détruite, à la merci du premier convenu. La preuve. Ce type. Si ça se trouve il allait me pousser. Enfin, c’était en un sens ridicule. Vu que c’est moi qui avait pensé sauter. Que pouvais-je offrir à un enfant. Comment lui expliquer que jamais il ne verrait son père. Qu’il n’était plus in the picture. Mes larmes redoublèrent d’intensité. « Ouais. Je vais bientôt devenir très laide en fait. Alors éloigne-toi tant qu’il est temps. » Dis je soulevant mon haut et découvrant un tout petit ventre rond qui apparaissait. Je n’étais qu’à quatre moi mais je n’étais pas grosse, donc c’était léger sur moi. Ca ne le resterait sans doute pas et bientôt on me roulerait pour que je me déplace. Il allait fuir. Comme je me fuyais moi-même après tout. Qui voudrait d’une femme enceinte d’un autre ? Personne. Voilà qu’il commençait à faire de l’humour. Très drôle. « Bah écoute, il doit s’agir d’un chien avec une sacré tard. » Ah ben il avait suivi my leads, il avait qu’à se plaindre qu’à lui d’abord. Son regard était profond et bien trop envoutant pur un réceptacle d’hormones en ébullition. Qui a dit que ce genre de penses n’a rien à foutre au bord d’un promontoire tel que celui là ? Pourquoi je n’étais pas monté sur la statue aussi. J’aurais eu l’air fine. Je ne suis pas enceinte je suis possédée par un alien. Voilà la raison. Je ne vois que cette explication. Voilà qu’il voulait savoir mon nom. Pimprenelle. Et Nicolas viendra me chercher toute à l’heure avais je envie de répondre. « Amy. Je vois pas ce que ça change dans quelques minutes je n’existerais plus. » Et j’ai sincère. J’avais pris ma décision. Il fallait que je saute. Oui il le fallait. Pour mettre fin à cette douleur. A ce bouillonnement qui me rongeait de l’intérieur. Et là il posait enfin la question. Celle qu’il brulait de poser dès le départ en réalité. « Trop de choses. Après tout, on ne va pas se revoir. J’ai perdu mes parents, jeune. Je n’ai jamais vraiment fait de deuil. Trop petite pour vraiment intégrer. Et puis j’ai plus ou moins été élevée par mon frère. Sauf qu’il n’était pas si doué que ça et que c’était lui-même qu’un gamin. Et puis je suis tombée amoureuse. Et il m’a brisée une première fois. J’ai fini par lever la tête. Puis il m’a retrouvée. Ce fut plusieurs mois de rêve. Et la réalité nous a rattrapés. Nous étions trop différent je suppose. Trop possessif. Trop étouffant. Il est parti. Et je suis enceinte de lui. Alors à présent .dis moi. Qu’est ce qui m’empêcher d’effacer toute trace de moi. Et ne me dis pas mon frère, il a son boulot, je le vois presque plus. Ni le bébé parce que pour le moment ya pas grand-chose et il est de mon ex. Je ne veux pas me souvenir de lui chaque fois que je verrais l’enfant. » Avait il un argument. N’importe lequel ? A part m’embrasser. Merde je me remettais à me laisser aller à mes hormones. They don’t call the shots. I do.

_________________
You know i love you right
ous n'étions pas fait l'un pour l'autre, nous n'aurions jamais du nous trouver, mais tu es le seul auquel je pense, le matin avant de me lever, le soir avant de me coucher, et le seul à qui je penserais au crépuscule de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: CHASE&AMY - Maybe you can save me, after all.

Revenir en haut Aller en bas

CHASE&AMY - Maybe you can save me, after all.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lose Control :: Rio de Janeiro :: Sites touristiques :: Baie de Guanabara-