Merci de privilégier les groupes des autorités & les criminels merci.
Nouvelle intrigue, en groupe ou à deux, ou dans le rp commun ICI

Partagez|

Une voiture + deux flics = une planque { Andréa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


AGE : 24 ans

DC : Je suis unique
CRÉDITS : STEREO LOVE
MESSAGES : 122
ICI DEPUIS LE : 14/03/2013
POINTS : 0


Voir le profil de l'utilisateur http:// http://losecontrol.1fr1.net/f78-appartement-de-roza-s-yu



MessageSujet: Une voiture + deux flics = une planque { Andréa Dim 19 Mai - 17:07



Ma vie mouvementée avait repris un cours un peu plus normal depuis mon retour à Rio, le fait que j’ai décidé d’affronter mes problèmes jouait probablement et je me sentais un peu plus libre. Sentiment que j’avais perdu depuis quelques années à toujours regarder derrière mon épaule au cas où, mais mon statut d’agent de police me faisait prendre conscience que je n’étais pas comme le reste de ma famille et j’avais envie de faire les choses bien. Bon je dois l’avouer, je n’avais pas été un agent modèle et j’étais loin de décroché une médaille vu l’historique de ma vie, je cachais à tout le monde le fait que ma famille face partie de la mafia russe et en plus j’étais tombée amoureuse d’un homme que j’avais arrêté. Rien que pour ça je pouvais être suspendu mais je savais garder mes secrets pour le moment, ce qui est étrange c’est que quand on commence à mentir on ne s’arrête jamais qu’à un seul mensonge et ensuite on se retrouve dans une situation plutôt instable. Je savais qu’un jour tous mes secrets me retomberaient dessus, c’était toujours le cas mais je préférais avancer au jour le jour. J’étais retournée au travail comme si de rien était après ces trois jours hors de Rio, j’avais tenté de reprendre ma vie là où elle s’était arrêtée et pourtant tout avait changé en moi, j’avais eu un aperçu du bonheur durant ces quelques jours. Bonheur vite écourté quand Ezekiel m’avait retrouvé dans un bar avec mon coéquipier dans une situation plutôt embarrassante la veille, s’en était suivi une bagarre enfin plutôt Ezekiel tabassant mon partenaire, puis une dispute à laquelle je préférais ne pas penser vu les mots qu’on avait échangé. Dans tous les cas cette petite ‘bagarre’ avait fait que mon partenaire c’était porté malade juste le soir ou on devait faire une planque ensemble, il s’agissait d’un gang qui dealer de la drogue, on avait attrapé l’un des membres qui nous avait donné cette adresse. C’était un simple repérage, aucune intervention à faire mais mes supérieurs n’étaient pas d’accord pour me laisser la faire seule, on m’assignait alors un partenaire à mi-temps. Un inspecteur, Andréa Paschiero j’avais entendu son nom une fois ou deux mais on avait jamais eu l’occasion de parler ensemble. Super j’allais me coltiner un inconnu pendant toute la nuit, je ne me réjouissais pas vraiment de cette planque même si au fond c’était peut-être mieux que ce soit un inconnu plutôt que mon partenaire habituel qui me poserait tout un tas de question sur le pourquoi il s’était fait frapper de la sorte.

Il était l’heure d’affronter cette nuit et cette planque, je retrouvais le fameux coéquipier intérimaire dans la voiture destiné à être notre habitation durant les prochaines heures. C’était une voiture simple et noire, pas étonnant vu qu’on se devait d’être discret. J’espérais simplement qu’il ne m’avait pas collé un débile qui ne comprenait pas ce que voulait dire le mot surveillance car si on se faisait repérer on pouvait dire adieu à toute notre enquête, ce soir on observait simplement. Pour l’action se serait un autre jour, j’espérais bientôt vu le temps que j’avais passé sur cette affaire avec l’espoir d’enfin pouvoir coincer cette bande. J’entrais dans l’habitacle de la voiture me forçant à sourire, je m’étais entrainée durant des années pour être capable de sortir ces faux sourires que tout le monde attend d’une blondinette dans mon genre. « Je suis Roza Yukov, vous êtes certainement Andréa, j’espère qu’on vous a briefé sur l’enquête. » J’étais des plus aimables, en même temps je n’allais pas partir d’un mauvais pied alors que je devais passer la nuit avec lui, même si je n’étais pas vraiment d’humeur. Mais quand on est flic il faut savoir mettre ses émotions de côté pour bien faire son boulot, si on commence à faire entrer les sentiments dans le boulot on n’a pas fini et surtout à la fin on risque de se tirer une balle surtout dans une ville comme Rio. La soirée était paisible, une de ces nuits douces de Rio ou la chaleur était supportable grâce à une légère brise, on arrivait en face de la maison délabrée, notre mission était simple il fallait simplement noter les allées et venues tout en prenant des photos des gens franchissant la porte. Une fois garée un peu à l’écart et là où on ne pouvait pas nous voir je m’installais confortablement sur le fauteuil, au moins ils étaient confortable et je n’aurais pas mal au dos le lendemain. « Si jamais vous avez faim j’ai ramené deux, trois trucs à grignoter. » Le vouvoiement pouvait sembler bizarre surtout vu le temps qu’on allait passer en semble mais c’était plus fort que moi, on m’avait toujours appris à vouvoyer les gens jusqu’à ce qu’ils me donnent la permission de les tutoyer. Puis ça mettait un peu de distance entre nous, qu’il ne croit pas qu’on soit les meilleurs amis du monde. Mais j’étais quand même sympa et je lui proposais à manger, même si c’était plus par politesse qu’autre chose.

_________________
I say it's up to fate « Don't want to let you down but I am hell bound. Though this is all for you, don't want to hide the truth.Don't get too close it's dark inside, it's where my demons hide .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


AGE : 29 ans

CRÉDITS : Lily
MESSAGES : 67
ICI DEPUIS LE : 28/04/2013
POINTS : 14


Voir le profil de l'utilisateur http://losecontrol.1fr1.net/f73-appartement-d-andrea-paschiero



MessageSujet: Re: Une voiture + deux flics = une planque { Andréa Dim 19 Mai - 17:45




Une voiture + deux flics = une planque


Serait-il encore possible qu’on me colle les planques ? Apparemment oui. Je crois que mon petit souci de la dernière fois n’a pas plus au chef. Le chef en général c’est moi, enfin par rapport à certaines personnes, mais il y a toujours un chef au-dessus du chef. Et celui-là même m’est tombé dessus. Je devrais peut-être lui dire que j’entends souvent parler de lui dans les clubs de strip dans lesquels je pioche mes infos. Quoi que ça non plus ça risque de ne pas trop lui plaire.
Allez faire comprendre à votre supérieur que vous avez une vengeance personnelle en tête, et que vous êtes prêts à sacrifier vos nuits, vos jours, votre vie, votre place au sein de la police pour résoudre tout ça. Quoi que non, ne lui dites pas, c’est le meilleur moyen de vous faire virer. Votre job est votre meilleure planque. Gardez-le en tête. En tant que flic, je peux demander n’importe quoi, on finira toujours par me répondre, mais en civil…
Toujours est-il qu’au lieu de me mettre à pieds, peut-être parce que je suis un des meilleurs aussi, il faut bien l’avouer ^^ Je me retrouve à planquer avec une coéquipière. Déjà, rien que le fait que ce soit une nana peut rendre ça un peu plus attrayant. Mais ça me fait chier, je suis puni ! Enfin je me sens puni comme un petit garçon. Il veut jouer à ça ? Nous allons jouer. La hiérarchie et moi n’avons jamais été très pote. Je prends toujours sur moi pour faire en sorte que ça ne dégénère pas et qu’on n’entende pas trop parler de moi, ni de mon nom. Paschiero, ce nom qui mérite une vengeance et que tous les gangs reconnaitront. On se souvient toujours des flics qu’on a réussi à abattre.

22 h, je prends mon service, tout du moins mon tour de planque. Je viens d’équiper une voiture, et j’attends mon alliée pour la soirée. Elle n’est pas spécialement en retard, c’est moi qui suis souvent en avance, en dehors de mon job, ma vie sociale se résume à mes sorties, les filles que je ramène de boite et ma console de jeu. Ma petite sœur aussi, qui m’emmerde bien comme il faut quand ce n’est pas le moment ! Ces nanas ont un don pour nous rendre la vie moins facile, ça doit être une mission dont elles se sentent éprises, je ne sais pas !
La coéquipière en question fini par débarquer. Une belle blonde, je ne perds pas au change. J’affiche un sourire de petit con, comme toujours, et lui propose d’embarquer en lui désignant la portière de la main. Je jette le chiffon lustrant dans un coin de la voiture et prend place du côté conducteur, derrière le volant.

- D’habitude c’est commandant, mais Andréa ça me va bien, surtout si c’est vous ^^

Voilà, le ton est donné ! Je démarre et me dirige vers le quartier ciblé. Nous avons tout ce qu’il nous faut, enfin moi j’ai toujours tendance à partir un peu à l’arrache. Les planques je les faisais quand j’étais gosse ! Maintenant je me dis que l’adrénaline se trouve ailleurs. Peu importe, ce soir j’aurais du temps pour réfléchir. Le but du jeu est surtout qu’il n’arrive rien à ma collègue, ni même à moi.
Une fois garé, un peu en contrebas de la maison à surveiller. Putain il y en a qui ont la belle vie, surtout à Rio !

- C’est gentil, mais ta bouffe de fille ça me fera pas tenir longtemps. Il y a un fast-food à 200 mètres.

L’ayant repéré en arrivant. Je suis flic, tous les détails m’interpellent. Je suis comme ça depuis tout petit. La police on l’a un peu dans le sang chez nous. Enfin surtout les mecs parce que la légalité n’est pas ce qui étouffe ma petite sœur en premier lieu…

- Bon ce soir y a pas de supérieur, on est deux, on assure à deux. Prends ça, et repère le lascar quand il descendra de sa bagnole de prêt. Si le type se sent surveillé comme on le pense, il ne débarquera pas en X6.

Lui posant l’appareil photo sur les genoux. Je tiens à la mettre à l’aise, je suis un peu rustre, mais ça va passer, c’est soit ça soit je la drague ouvertement, à elle de voir ! On a le temps, la nuit sera longue, j’y viendrais ^^ Elle regrettera mes airs de petit con et mes sous-entendus. Vous verrez !


Code RomieFeather


_________________
FOLLOW THE RULES,
OR I'LL FOLLOW YOU...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


AGE : 24 ans

DC : Je suis unique
CRÉDITS : STEREO LOVE
MESSAGES : 122
ICI DEPUIS LE : 14/03/2013
POINTS : 0


Voir le profil de l'utilisateur http:// http://losecontrol.1fr1.net/f78-appartement-de-roza-s-yu



MessageSujet: Re: Une voiture + deux flics = une planque { Andréa Dim 19 Mai - 18:37


Je me retrouvais donc dans une voiture avec ce mec au sourire suffisant, je maudissais mes supérieurs pour ne pas m’avoir laissé faire la planque seule, ce mec était un inconnu et à première vue on n’avait rien en commun. Puis comme tous les autres policiers il devait me voir comme une blondinette sans grand intérêt et stupide, bien que j’avais joué ce rôle pendant longtemps aujourd’hui que j’avais fait ma place au poste je me voyais mal continuer à faire semblant d’être cette fille-là. Surtout avec des mecs dans le genre d’Andréa, je connaissais ce genre de flic qui se sent au-dessus de la loi, il était plutôt attirant donc je voyais déjà en lui le séducteur type qui drague tout ce qui bouge et qui a une paire de seins. Plutôt sympathique comme coéquipier, mon partenaire me manquait d’un seul coup même si les relations entre nous risquaient d’être tendues. C’est fou les premières impressions qu’on peut avoir par rapport à des gens, c’est comme si on sentait tout de suite comment la suite de la relation allait se dérouler, bien que parfois on se rende compte qu’on avait faux je me demandais quel genre de première impression je donnais. C’est vrai que je n’avais pas le physique type pour le métier que j’exerçais vu que je faisais tout pour allier féminité à dureté, on me prenait souvent pour une secrétaire, mais je réussissais toujours à prouver de quoi j’étais capable. Ne serait-ce qu’à l’entrainement, une fois que vous avez mis K.O. trois hommes les gens commencent à vous respecter un peu plus bizarrement. Sur ce coup je devais dire merci à mon père et ses leçons forcés de sport de combat en tout genre, puis je devais dire merci à la nature car les hommes avaient peur de me faire mal alors que moi je n’hésitais pas une seconde.
Je regardais les alentours, le quartier n’était pas des plus beaux mais c’était l’endroit de la plupart des conflits dans cette zone, les policiers avaient rarement leur place à cet endroit alors on essayait de passer incognito pour pouvoir observer à notre guise les faits et gestes des malfrats. Ce qui est certains c’est que les autorités ne régnaient pas dans cette partie de la ville, chose qu’on tentant de changer comme on pouvait au fil du temps. « Premièrement j’aimerais éviter le stéréotype du flic qui ne se nourrit que de fast food et ensuite tu te rendras rapidement compte que je ne suis pas une fille comme les autres. » J’affichais alors mon sourire le plus hypocrite, bouffe de fille et puis quoi encore il allait me demander de ne pas sortir mon kit de manucure dans quelques secondes. Surtout que j’étais loin d’être une de ces filles qui comptent le nombre de calorie qu’elle avale, je n’avais pas besoin vu le sport que je faisais à côté, je pouvais ainsi me permettre ce dont j’avais envie. Il posait ensuite l’appareil photo sur mes genoux, j’avais un peu l’impression d’être une bleue à qui on devait tout apprendre. « D’accord chef ! » Je prenais l’appareil dans mes mains juste pour avoir quelque chose dans les mains comme si ça allait diminuer l’ennui d’une planque. Je soupirais légèrement à la vue de cette nuit qui allait être longue. « Tu sais que je ne suis pas une débutante au moins ? Non parce que j’avais cette vague impression mais je me trompe peut-être » Je n’avais pas fait énormément de planque dans ma carrière en fait, mes supérieurs au départ voyez d’un très mauvais œil qu’un de leurs argents passent une nuit dans une voiture avec moi. Peut-être qu’ils étaient conscient que les trois quarts de leurs effectifs n’étaient que des chauds lapins qui voyaient en moi un moyen de s’amuser durant une planque. Mais tout ça s’était avant que je sois en équipe avec Joaquin, dès la première minute on avait accroché, il ne me prenait pas pour une barbie, j’avais du répondant et il aimait ça. Ce fut un peu une évidence notre collaboration. Même si il y avait eu parfois de l’ambiguïté ça ne nous avait jamais empêché de faire notre boulot car aucun sentiment ne nous liez. « Alors commandant, comment ça se fait que vous vous retrouvez à faire une planque avec moi ? » Je jouais les curieuses mais autant apprendre à le connaître si j’allais être coincé la nuit avec lui. Puis il n’était peut-être pas aussi terrible qu’il le paraissait, il était peut-être encore pire mais je mettais ces jugements de côté en attendant d’en savoir plus. Je gardais mes yeux rivés sur la rue avec l’espoir qu’il y ait un peu plus de mouvement, mais pour l’instant c’était le calme plat malheureusement pour nous, il n’y avait qu’une chose parlé ou alors mettre la radio et s’ignorer. Je ne sais pas quel option je préfère pour être honnête.

_________________
I say it's up to fate « Don't want to let you down but I am hell bound. Though this is all for you, don't want to hide the truth.Don't get too close it's dark inside, it's where my demons hide .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


AGE : 29 ans

CRÉDITS : Lily
MESSAGES : 67
ICI DEPUIS LE : 28/04/2013
POINTS : 14


Voir le profil de l'utilisateur http://losecontrol.1fr1.net/f73-appartement-d-andrea-paschiero



MessageSujet: Re: Une voiture + deux flics = une planque { Andréa Dim 19 Mai - 19:34




Une voiture + deux flics = une planque


La première impression que je donne ? Celle d’un branleur. Je l’avoue, je plaide coupable ! J’ai l’image du jeune con qui drague tout ce qui bouge. En même temps je suis beau, je ne m’en cache pas. Je ne dis pas qu’une belle gueule n’aide pas, au contraire. Mais pas en étant flic. Pour elle comme pour moi, la tête n’a rien à voir avec l’emploi. Ce sont les jambes et les tripes qui font la différence. Tu sais courir, t’as une chance de sauver ta peau, tu as des tripes, tu as une chance de la sauver aussi, mais en ramenant quelque-chose à la hiérarchie.
Mais ce n’est pas ma belle gueule qui a fait la différence au service, c’est surtout mon nom dans un premier temps. Fils de flic assassiné en intervention, ça laisse toujours des traces, mais j’ai rapidement fait mes preuves. Il y avait ceux qui me respectaient pour mon nom, et les autres qui me détestaient pour la même chose. En prouvant à tout le monde que je savais de quoi je parlais, que j’étais un bon flic, j’ai pu trouver ma place, ça doit être la même chose pour elle. Je la verrais plus mannequin que flic voyez-vous ! Les rangers et le treillis ont le don de la rendre moins soignée qu’elle ne devrait l’être. Et même si je la chauffe, je sais très bien que si elle en est ici, ce n’est pas parce qu’elle brasse de l’air. Je joue au con, mais je le suis moins que je le parais !

- Si t’es là c’est que t’as dû faire une connerie toi aussi, non ?

Sans lâcher la cible des yeux. On ne finit pas en planque parce qu’on s’est bien tenu, je sais de quoi je parle ! Mon attitude fait que je ne suis pas le premier modèle de discipline, pourtant je suis très droit. Les seules règles que j’enfreins, sont celles qui me permettent de remonter à la source de l’assassin de mon père. Le jour où je pourrais dissoudre ce gang, ma vie n’aura plus de sens, mais la mémoire de mon père serait vengée. Toute la question serait de savoir ce qu’il adviendrait par la suite.

- Hey, easy girl. Tu n’es pas une débutante, reçu. Tu préfères qu’on tire à pile ou face qui prendra les photos ?

Je lui propose le calepin si elle préfère, lui tendant en haussant les épaules. Je m’en fous pour être honnête ^^ Je trouvais ça juste un peu moins chiant de prendre les photos, en tout cas pour elle. Je me fie à son sens artistique ! Je suis quand même super gentleman non ?
J’ai déjà fait équipe avec une fille, mais pas en planque, surtout pas moi ! Ca aurait fini en soirée au resto ou dans un bar et advienne que pourra pour la planque. Ça va, en général je ne suis pas sur des affaires de « baqueux », c’est comme ça qu’on les appelle, les gars de la brigade anti-criminalité, la BAC. Je suis à la criminel, c’est autrement moins distrayant que toutes ces soirées passés à courir après le délit. Disons que chez nous, il n’y a pas moyen de choper une victime vivante. Si nous sommes là c’est qu’il est déjà froid… Trêve d’ironie !

- Faudrait demander au chef, mais je crois qu’il n’a pas spécialement apprécié mes notes de frais.

Ricanant au souvenir des 300$ de dépensés dans un bar de Rio, strip-tease et consommations comprises ^^ C’était juste pour faire plus vrai ! Ca commence à faire beaucoup, je le conçois, toujours est-il que les résultats sont là, mais il ne voit que ce qu’il veut !

- Mais le plus intéressant ce serait sûrement ta version. Les filles comme toi ça se remarque trop vite et trop bien pour qu’on les cache dans des voitures…

Me mettant à l’aise en m’avachissant dans mon siège. Après tout on est là pour un moment, autant tuer le temps à deux. De la manière la plus professionnelle possible. Parce qu’elle est tout de même passablement charmante… Je suis italien, nous sentons ces choses-là !


Code RomieFeather



_________________
FOLLOW THE RULES,
OR I'LL FOLLOW YOU...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


AGE : 24 ans

DC : Je suis unique
CRÉDITS : STEREO LOVE
MESSAGES : 122
ICI DEPUIS LE : 14/03/2013
POINTS : 0


Voir le profil de l'utilisateur http:// http://losecontrol.1fr1.net/f78-appartement-de-roza-s-yu



MessageSujet: Re: Une voiture + deux flics = une planque { Andréa Mer 22 Mai - 21:17


Evoluer dans univers masculin avait fait de moi une femme plus forte, je m’étais endurcie pour ne pas me laisser marcher sur les pieds et parfois je me montrais dur sans aucune raison, comme avec cet homme totalement inconnu encore pour moi. Je savais que parfois j’étais un peu trop sec ou que je mettais des distances sans aucune raison mais je n’arrivais pas à me laisser aller, à vrai dire ça faisait des années que je ne m’étais plus lâchée vraiment, enfin avant Ezekiel. Qui aurait cru que ce serait un criminel que j’avais arrêté qui serait la seule personne avec qui je pouvais être vraiment moi, au fond vu ma famille ce n’était peut-être pas étonnant. Bon j’y allais un peu fort en le traitant de criminel, il ne l’était pas vraiment du moins de ce que j’avais vu, il était impulsif et torturé mais j’étais persuadée qu’au fond de lui il n’était pas mauvais malgré la scène qu’on avait vécu. Je regardais le commandant qui se tenait à côté de moi dans la voiture, il avait tout du flic qu’on déteste, cette arrogance et cette belle gueule qu’il devait surement utiliser pour attirer les femmes dans son lit. Pourtant je trouvais quelque chose de différent chez lui, il était peut-être pas si terrible que ce que je pensais mais je restais tout de même sur mes gardes, je ne connaissais pas sa façon de travailler et je n’avais pas envie d’assister à une bavure d’un policier un peu trop zélé ou qui voulait montrer à son patron qu’on ne le met pas en planque une fois arriver à son statut. « Non je suis là à cause d’une connerie de mon partenaire » Je pensais un moment à mon partenaire qui était surement en train de se remettre de l’autre soir, mais si j’étais là c’était à cause de lui, on nous avait assigné à cette planque car il avait voulu faire son dur avec le dealer qui nous avait donné les informations pour ce soir, il avait utilisé des manières peu conventionnel et du coup je me retrouvais ici. Les planques ou la chose la plus ennuyante du monde, prendre les photos était peut-être le moins pire mais ça ne m’enchantait pas réellement, je gardais l’appareil comme pour répondre à sa question, de toute façon j’étais coincée ici d’une manière ou d’une autre alors j’allais éviter de me mettre un commandant à dos. Je gardais mes yeux rivés vers un endroit où il ne se passait rien, tout en écoutant la raison de sa présence ici même, une note de frais trop salé comme quoi l’univers de la criminelle et celui de la bac sont totalement différents. On n’était pas du genre à se mélanger les uns aux autres, chacun ses enquêtes et pas d’embrouille. Je n’avais jamais compris ces relations tendus entre tous les services de la police, ou même des agents qui font respecté la loi en général, il y avait toujours cette petite rivalité et compétition alors qu’à mes yeux on était tous là pour la même chose. Mais c’était un truc d’homme surement, comme pour décider qui est le chef de la meute, malheureusement personne ne s’est jamais mis d’accord et on en est toujours au même point au niveau des rivalités. « Les filles comme moi ? Je vais prendre ça pour un compliment. » Je souriais légèrement, j’essayais de me détendre le plus possible mais il me fallait du temps. « Mon coéquipier veut faire trop de zèle et finit souvent dans des bagarres avec des gens qu’il ne devrait pas dont notre informateur. Vu que j’étais là on a tous les deux était chargé de la planque. » Je me perdais un peu en regardant la maison, je pensais à Ezekiel et ce qui s’était produit je m’en voulais tellement d’un côté et s’il n’avait jamais su pour mon partenaire et moi ça aurait peut-être été différent. Il était trop tard pour refaire l’histoire de toute façon, je n’avais plus que mes pensées maintenant et j’essayais juste de garder la tête droite durant mon travail même si le cœur n’y était pas. « Il est en arrêt à cause d’une bagarre dans un bar ou il n’a pas eu de chance… Du coup tu as du prendre sa place. Désolé pour toi. » Si Ezekiel n’avait pas frappé mon coéquipier, Andréas aurait surement été tranquille et impuni par son patron, il n’avait pas eu de chance pour ce coup. C’était peut-être une question de karma qui sait, il payait pour ses actes et au fond ce n’était pas plus mal. « Rien de très intéressant comme tu peux le constater. » J'avais envie de rire, il se retrouvait là dans un domaine qui n'était pas le sien pour une simple note de frais, et en plus il se retrouvait avec moi qui était loin d'être commode ces derniers temps. Le karma est un salaud parfois.

_________________
I say it's up to fate « Don't want to let you down but I am hell bound. Though this is all for you, don't want to hide the truth.Don't get too close it's dark inside, it's where my demons hide .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


AGE : 29 ans

CRÉDITS : Lily
MESSAGES : 67
ICI DEPUIS LE : 28/04/2013
POINTS : 14


Voir le profil de l'utilisateur http://losecontrol.1fr1.net/f73-appartement-d-andrea-paschiero



MessageSujet: Re: Une voiture + deux flics = une planque { Andréa Sam 25 Mai - 12:52




Une voiture + deux flics = une planque


Je reconnais bien là la malchance de certaines de mes partenaires, elles prennent pour moi ! Quoi que pour le coup, en général, on évite de me mettre avec une femme, ça fait trop d’histoire. D’histoire de cœur ou d’autre chose d’ailleurs, je ne m’abaisserais pas à être aussi grossier, disons que suis plutôt pour le faire de faire les choses comme je le sens, on voit ensuite comment ça se goupille. Mais je ne suis pas parfait, loin de là, toujours est-il qu’il ne faut pas oublier comment nous sommes, nous les flics, on cherche toujours la petite bête pour intervenir, et souvent ça clash. Soit avec les suspects, soit avec la hiérarchie. On n’a pas de résultat, on prend, on en a trop, on fait du zèle, je vais devoir leur apprendre comment ça marche sur le terrain, ils ont déjà oublié ???

- Même les meilleurs font des conneries !

Je ne suis pas à l’abri de faire une connerie, faut que le message passe ^^ Bon là ce soir ça risque d’être plutôt tranquille, il faut garder ça à l’esprit parce que nous ne sommes pas des supers héros, et on a encore moins de bol que les autres visiblement, sinon nous serions libres un samedi soir, pas en planque !
Mélanger la BAC et la criminelle est très rare. Déjà parce que les services ne s’entendent pas, la hiérarchie j’entends, ils sont toujours à se batailler celui qui ramènera le plus de résultats… Si je n’avais pas de vengeance personnelle à assouvir, j’aurais moi aussi choisi les baqueux, parce qu’ils ont au moins l’espoir de trouver leurs victimes en vie, moi ce ne sont que des cadavres sur lesquels je planche.

- Démonter son indic… Si ça peut le faire parler ^^

Je me mets à rire, et repense à ma propre indic, moi c’est plutôt dans mon lit que je la voudrais voyez-vous ! Lennon me fait faire tout et n’importe quoi, comme aller la chercher à 2 h du matin dans une boite glauque en urgence parce qu’elle a peur de se faire embarquer dans un plan galère. En même temps les galères elle les attire, j’ai remarqué ça la dernière fois.

- OK, t’as pris pour ton pote, j’ai saisi. Ils plaisantent pas à la BAC.

J’observe l’extérieur, aux jumelles, on a de la chance que la rue soit à peine éclairée, notre voiture passe inaperçue mais pas leur maison. D’ailleurs une limousine remonte la rue, s’arrêtant juste devant la maison qu’on surveille depuis tout à l’heure.

- Shoot ! Ca commence à bouger Blondie.

Si elle peut chopper la plaque d’imatriculation ce serait une bonne chose. Ensuite il faudrait leurs têtes. Je distingue trois costars et un chauffeur, et ce que j’identifie être comme le proprio de la baraque, qui sort sans veste. Le cheveux gras, plutôt en grosse forme, ouai il fait mac quoi ^^ Rien que les bagues qu’il porte pourraient faire mes courses durant toute une année !

- A ton avis, ça deal quoi ce soir ?

Nous avons le choix, entre la came, les filles, les armes… Nous sommes à Rio, ici tout se vends, surtout son âme. Il y a bien une chose que je ne tolèrerais pas venant de ma sœur, c’est qu’elle se vende elle-même. Pour me faire chier elle en est capable. Ces nanas vont me rendre dingue, encore que je trouve ma coéquipière plutôt douée pour une fille plutôt susceptible de jouer les appâts.



Code RomieFeather



_________________
FOLLOW THE RULES,
OR I'LL FOLLOW YOU...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


AGE : 24 ans

DC : Je suis unique
CRÉDITS : STEREO LOVE
MESSAGES : 122
ICI DEPUIS LE : 14/03/2013
POINTS : 0


Voir le profil de l'utilisateur http:// http://losecontrol.1fr1.net/f78-appartement-de-roza-s-yu



MessageSujet: Re: Une voiture + deux flics = une planque { Andréa Mer 29 Mai - 12:20



La nuit allait être longue, je n’étais pas fan des planques et encore moins avec un inconnu imbu de lui-même, je sais que ce n’est pas bien de juger les gens aux premières apparences et pourtant je ne pouvais pas m’en empêcher, il représentait le côté que je n’aimais pas dans la police, ces flics qui se sentent supérieur grâce à une arme. On était simplement là pour faire respecter les lois mais certains obéissaient un peu trop à leurs propres lois, la plupart des flics étaient dans la police pour une raison personnelle, une vengeance, l’envie de ne pas voir leur histoire se répéter, certains se repentissent comme moi pour ce qu’ont fait les membres de leurs familles. Il y a mille et une raison d’être policier et je ne suis pas sûre que ce soit forcément des bonnes raisons, à part si on est là pour sauver la veuve et l’orphelin. Même moi j’étais là car je me sentais coupable des actes de ma famille, être nait dans une famille de mafieux, avoir ce sang sur les mains sans même avoir tué quelqu’un. Je me demandais parfois ce que j’aurais fait si j’étais née dans une petite famille normale et sans histoire, peut-être que je serais devenue une actrice ou une journaliste, n’importe quoi sauf flic en fait. « Je préfère employer des méthodes un peu plus douce pour ma part. » Je riais légèrement, c’est vrai qu’avec ma carrure on aurait du mal à croire que j’étais du genre à frapper pour obtenir des informations. La nature m’avait doté de certains atouts beaucoup plus pratique, j’aimais faire les choses en douceur un peu trop pour mon partenaire d’ailleurs. Une voiture arriva, il me donna alors un surnom qui resta en travers de ma gorge, blondie le seul à m’appeler ainsi était Ezekiel, je ne laissais d’ailleurs personnes me donnaient ce genre de surnom ridicule mais je ravalais ma fierté et me contentais de prendre des photos comme une gentille petite coéquipière. Je faisais un zoom vers la plaque d’immatriculation, même si ils risquaient de la changer mais qui sait, je me concentrais alors sur les visages de ceux qui sortaient de la limousine. Cette dernière faisait un peu tâche dans les alentours mais c’était surement pour mieux se montrer, ces criminels et leurs joujoux je vous jure. J’écoutais les paroles de l’homme à mes côtés, il semblait vraiment curieux et ne rater pas une miette de ce qui se passait. Je pouvais lui reprocher son arrogance et beaucoup de chose mais au moins il faisait bien son boulot, il n’était pas là simplement pour me conduire à un endroit et m’ennuyer. « Hum un peu de cocaïne sur le corps de prostitué surement. » D’après mon indic, la maison était pleine de jeune femme attendant la nuit sombre pour aller faire le tapin pour avoir leurs doses de drogue par la suite. Voilà la réalité de Rio, si on enlève les plages, les monuments et le carnaval il ne reste plus qu’une bande de criminel qui utilise des femmes fragilisés par la drogue pour se faire de l’argent. Tout en régnant sur le marché de la revente de drogue qui leur rapporter de l’argent bonus. Ça me rendait malade de ne pas pouvoir avoir tous ces hommes hauts placés pour leurs mauvaises actions mais d’une manière ou d’une autre ils étaient protégés et on ne pouvait pas les atteindre à moins d’avoir des preuves vraiment concrètes. Rio n’avait rien de très légal et démocrate bien au contraire et nous représentant de la loi on essayait de s’en sortir tant bien que mal en arrêtant tout de même quelques personnes. « Le jour où je pourrais les mettre derrière les barreaux pour de bon je serais la plus heureuse. » Je travaillais sur cette affaire depuis des mois maintenant, on avait arpenté les rues de Rio à la recherche de petit dealeur qu’on pourrait effrayer pour avoir des informations. Il y en avait eu tellement que je ne me souvenais plus de la moitié, mais aujourd’hui les choses se concrétisaient, d’où la planque de ce soir, on allait commencer à faire du repérage pour pouvoir les coincer mais malheureusement ce n’était que le côté immergé de l’iceberg, il y aurait toujours quelqu’un pour prendre la relève dans ces réseaux. C’était un cercle vicieux, une histoire sans fin et je ne savais pas si je ferais la différence un jour comme je l’avais souhaité, mais ça valait toujours la peine d’essayer, j’avais au moins une raison de vivre et continuer à me lever le matin.

_________________
I say it's up to fate « Don't want to let you down but I am hell bound. Though this is all for you, don't want to hide the truth.Don't get too close it's dark inside, it's where my demons hide .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


AGE : 29 ans

CRÉDITS : Lily
MESSAGES : 67
ICI DEPUIS LE : 28/04/2013
POINTS : 14


Voir le profil de l'utilisateur http://losecontrol.1fr1.net/f73-appartement-d-andrea-paschiero



MessageSujet: Re: Une voiture + deux flics = une planque { Andréa Sam 8 Juin - 23:19




Une voiture + deux flics = une planque


L’avantage d’avoir une fille dans l’équipe c’est sans doute de pouvoir jouer de son côté féminin, doux, calme, patient et tout le bordel. Mais ça peut aussi créer des tensions, il suffit de voir comme une équipe peut partir en vrille quand un des gars décide de se laisser aller et que la fille dit oui. Ben ça fout en l’air l’équilibre ! La plupart savent se tenir, les filles j’entends. Un homme est mécanique, il n’y a rien à faire, il ne saura pas se tenir.
Mais cette fille a l’air de savoir ce qu’elle fait, elle est douée, en tout cas elle semble savoir faire autre chose que noter des noms sur un calepin pour les ressortir à son boss ensuite comme un boulot fini. J’aime ça.

- Ça a l’air de te parler ça ^^

Je lui souris et me met à rire. Un peu de coke sur un corps de prostituée je ne suis pas contre ! Si j’étais moins flic. Je suis très droit, je ne supporte pas d’outrepasser la loi. Et j’ai été élevé dans cet esprit-là. La seule chose que je m’autorise, c’est un écart pour soutirer des infos sur l’assassin de mon père. Mais on ne gagne pas sans perdre.
Nous observons les mafieux tenir leur clan, mener leurs échanges, mais nous ne pouvons rien tenter à deux. Nous avons un flag ! Mais que faire avec deux armes et une voiture de fonction ? Ces mecs sont mieux armés que tout le Bronx réuni. Inutile de partir en croisade pour y laisser notre peau.

- Un combat personnel Blondie ?

Elle vient de me dire que les enfermer serait l’aboutissement de sa carrière. Je peux le comprendre, on a tous un but en entrant dans la police. Je ne sais pas quel est le sien. Bon, elle a sûrement tout un tas de choses à faire valoir. Etant une nana dans la police elle pourrait avoir un père qui ne croit pas en elle ou un grand frère trop casse-couilles ^^
Ça commence à bouger là-bas. Ils ouvrent le coffre, le déchargent, un tapis étrange, apparemment lourd, un corps, je ne vois que ça.

- Ils cherchent à enterrer qui là…

Un autre homme revient pour nettoyer le coffre et un second chargement vient le remplir, apparemment ce sont des blocs, je pencherais pour de la drogue. Je ne vois pas ce qu’ils pourraient trimballer d’autre du genre. Nous sommes à Rio, en dehors de la drogue et des armes, il n’y a que les filles qui circulent la nuit.

- Je dirais coke, peut-être héro. Y avait quoi dans ton dossier ?

A la base je suis à la criminelle, elle est à la BAC, c’est plutôt son service à elle qui reçoit les dossiers, je commence à comprendre que c’est le genre à bosser ses enquêtes, et non pas à arriver les pieds dans le plat sur une affaire. J’aimerais savoir de quoi il en retourne. Elle me regarde comme si je venais de dire une connerie plus grosse que moi.

- On vient de me prévenir, j’ai pas eu le temps de tafer le topo !

Code RomieFeather



_________________
FOLLOW THE RULES,
OR I'LL FOLLOW YOU...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


AGE : 24 ans

DC : Je suis unique
CRÉDITS : STEREO LOVE
MESSAGES : 122
ICI DEPUIS LE : 14/03/2013
POINTS : 0


Voir le profil de l'utilisateur http:// http://losecontrol.1fr1.net/f78-appartement-de-roza-s-yu



MessageSujet: Re: Une voiture + deux flics = une planque { Andréa Lun 17 Juin - 12:17


Si on ne faisait pas attention dans ce métier les choses pouvaient vite déraper, il suffisait d’un petit moment d’égarement et on était fini. Personnellement je tentais de séparer chaque élément de ma vie, je séparais tout pour ne pas me perdre et pourtant depuis qu’Ezekiel avait débarqué dans ma vie j’étais perdue, je remettais en question tout ce que j’avais connu. Pendant longtemps j’avais veillé à ne pas m’attacher aux gens autour de moi, je les voyais comme des passes temps presque mais il était arrivé et je n’avais pas eu le choix, mon cœur avait pris le dessus et je me sentais tellement vulnérable. Je fermais les yeux un instant pour chasser ces idées de mon esprit, c’est fou mais dès que je pensais à lui je n’arrivais plus à rien, il avait pris le dessus sur moi, mon corps, mon cœur et mon âme. J’étais comme prisonnière de cet homme, je l’aimais tellement que je ne pouvais plus penser correctement, il m’était même difficile de respirer ou de dormir, j’aurais pu le comparer à une maladie au point où j’en étais. Malheureusement pour moi j’avais envie d’y plonger totalement, quitte à me perdre en chemin mais il fallait l’admettre j’étais infectée par Ezekiel, j’en avais même oublié mes plans. Je voulais réparer les erreurs de ma famille en quelque sorte, je voulais me prouver que j’étais différente de ces gens-là. Mais j’étais tombée amoureuse d’un criminel, était-ce un signe pour me montrer que quoi que je fasse je ne me débarrasserais jamais de ce passé si lourd. J’essayais de me concentrer sur les photos, même si c’était difficile pour mon cerveau à cet instant. « On a tous nos propres motivations n’est-ce pas ? » Je me renfermais légèrement en l’entendant m’appeler blondie, ça devait être un truc de Rio d’appeler les blondes ainsi car j’y avais eu souvent droit, je n’appréciais pas particulièrement ce surnom mais si ça leur faisait plaisir. Je prenais les photos sans m’arrêter, il y avait tellement de chose qui se déroulait sous nos yeux et il ressentait surement la même envie que moi d’y aller mais à deux on ne faisait certainement pas le poids on en était conscient. Ce sentiment d’impuissance commença à m’énerver, mais j’essayais de prendre sur moi. Alors qu’il me demandait quelle drogue ils refourguaient je le regardais étonner, en même temps il n’avait surement pas eu le temps mais nos supérieurs auraient pu le briefer tout de même. Ils m’avaient mis avec quelqu’un qui n’était pas de ce milieu, ils étaient parfois inconscients, d’ailleurs on aurait très bien pu être incompatible mais bon ce n’était pas sa faute. « Cocaïne, ils sont les maîtres de ce marché. Ils ont le monopole ces enfoirés. » J’étais tellement à bout ses derniers temps, puis leurs drogues avaient causé pas mal de mort, des overdoses un peu étrange. « Ils sont aussi à la tête d’un réseau de prostitution, ils mettent les filles sur le trottoir en échange de leurs doses. » Aussi étonnant que ça puisse paraître je ressentais de la peine pour ces filles, elles étaient dans un cercle vicieux avec aucun moyen de sortie. On ne peut pas aider tout le monde, c’est quelque chose qu’on m’avait répété souvent à l’école de police et pourtant j’avais un petit espoir qu’on puisse changer au moins deux ou trois choses. Je ne voulais pas jouer les héros mais c’était difficile d’être assis là dans une voiture alors que des filles sont en train de souffrir dans cette maison. « Je parie que ça manque d’action pour toi. » J’arquais un sourcil, il était de la criminelle et généralement ils aimaient plus les poursuites de suspect que les planques dans des voitures. On travaillait pour les mêmes personnes et pourtant on faisait des choses diamétralement opposés, mais au fond on se rejoignait dans nos envies d’arrêter les méchants. Sauf qu’on nous prend pour des bureaucrates presque à la BAC, s’ils savaient ce qu’on faisait réellement ils changeraient d’avis mais bon. Puis je n’avais jamais eu envie d’aller du côté de la criminelle, les corps livides et sans vie très peu pour moi.

Spoiler:
 

_________________
I say it's up to fate « Don't want to let you down but I am hell bound. Though this is all for you, don't want to hide the truth.Don't get too close it's dark inside, it's where my demons hide .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Une voiture + deux flics = une planque { Andréa

Revenir en haut Aller en bas

Une voiture + deux flics = une planque { Andréa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lose Control :: Rio de Janeiro :: Zone Nord :: Jacarezinho-